Critiques d'os et d'épieux

Commentaires extraits de livres, revues, sites et blogs. En cas d'opposition de la part d'un chroniqueur ou d'un organisme à la publication de son texte sur cette page, me contacter. Le passage sera aussitôt retiré ou remplacé par un lien. MC.

 

1) J'ai lu ce tome 3 sans avoir lu les volumes précédents et ça va, je n'ai pas eu de mal à raccrocher les wagons ; en fait, les tomes sont indépendants (il peut être fait allusion aux aventures précédentes mais sans que ça gêne la lecture) c'est simplement la présentation des personnages qui a été faite auparavant mais bon... Ici, la "horde" de Tillô se fait attaquer lors d'une chasse par des "griffes-qui-volent", autrement dit des vautours géants, c'est un danger supplémentaire au cœur de cette vie sauvage. Puis, avant l'hiver, le groupe de Néandertaliens se met finalement en marche pour changer de territoire et en cours de route, ils vont rencontrer des hommes-longs, des Homo Sapiens, qui ont quitté leurs régions du sud. L'essentiel du roman concerne les relations entre les deux clans, d'abord pacifistes, elles tournent rapidement à la guerre : les Homo Sapiens attaquent leurs compagnons par surprise, ravagent le camp, tuent et font des prisonniers. Ils tenteront même de sacrifier certains des captifs, s'en servant comme appât pour les vautours mais c'est sans compter sur Tillô et deux de ses amis (dont un Homo Sapiens qui reniera son clan) pour sauver les victimes. Les Homo Sapiens, malgré un premier abord avenant, sont de vrais bandits qui pratiquent l'esclavage de femmes Néandertaliennes capturées lors de précédents raids mais leurs propres femmes sont traitées injustement, alors que chez les Hommes-Courts, il règne une égalité hommes-femmes assez remarquable. Un bon roman d'aventures pour des jeunes à partir de 9 - 10 ans, Tillô est un personnage sympathique, courageux qui se pose des questions notamment à l'égard de son ami Homo Sapiens : doit-il lui faire confiance ? Le roman se clôt sur un débat au sujet de la peine de mort : faut-il tuer ou épargner l'ennemi ? Évidemment, au terme d'un long débat, l'homme aura la vie sauve. Martial Caroff par petites touches évoque la vie des ces hommes préhistoriques, rappelant que la mort rodait à chaque instant et qu'elle était souvent violente, mais sans trop entrer dans les détails. Un roman assez classique dans la forme (sauf au niveau du langage : minimaliste, les personnages parlent d'eux-mêmes à la 3è personne etc) mais bien !

9 janvier 2017

Fabula

http://www.libfly.com/Default/doc/LIBFLY/9782354883393

 

2) Aujourd’hui on remonte le temps grâce à Martial Caroff...

(...) Martial Caroff termine sa trilogie en beauté. Dans ce dernier tome, le suspense est à son comble. L'auteur s'amuse à jouer sur les différences - vécues ou supposées - de ces deux tribus, notamment le rôle attribué aux femmes. Car si, dans la tribu de Tillô, c'est Safa, une femme, qui règne sur la communauté, chez Homo sapiens, il n'en est pas question ! (...) Ce troisième tome est toujours aussi fin, drôle, fourmillant de détails. On est presque déçu de devoir laisser filer Tillô et ses amis à la fin pour d'autres aventures qu'on ne pourra malheureusement pas suivre.

Une série "coup de coeur" fascinante et inventive, qui "réhabilite" un peu Néandertal !

Sarah, le 10 janvier 2017.

La critique complète, c'est sur :

http://lamareauxmots.com/blog/des-romans-pour-explorer-le-temps/

 

3) Dans ce troisième tome, la tribu de Tillô rencontre une tribu d'Homo sapiens avec qui Tillô et les siens ont peu de points communs. Malgré les difficultés de communication, les deux tribus se rapprochent et font route commune vers un territoire plus giboyeux. Mais peu à peu, une certaine distance s'installe. Quel est donc le secret que cachent les "hommes-longs" ?

Bien avant que Tillô et son amie Komè le découvrent, ils subissent une grave trahison. Comment Tillô parviendra-t-il à sauver sa tribu ?

123 loisirs, janvier 2016

http://123loisirs.com/livre/tillo-les-hommes-transforment-les-os-tome-3-3536

 

4) Nos cinq amis vont vivre au long d’une nouvelle migration rendue nécessaire pour la survie du clan une rencontre qui laissera de nombreuses traces. Chaque clan est différent : les Homo sapiens, qui ont des connaissances différentes, n’ont pas les mêmes valeurs. La conteuse Poa l’avait prédit. Tillô, qui grandit et devient de plus en plus reconnu par le clan, affrontera là aussi bien des moments hostiles, la fourberie et à la trahison de ceux qu’il croyait ses amis.

Les personnages sont attachants. Le récit nous tient en haleine et nous rend curieux de la vie de nos lointains ancêtres. Là encore, les éléments de la fin du livre nous éclairent et donnent envie d’aller plus loin. C’est bien écrit et agréable à lire.

(C.R. de la chronique d'Opalivres sur Transat FM, le 17 janvier 2017, par Colette Deneux)

https://www.opalivres.com/selection-2016/romans-2-semestre-de-5-%C3%A0-10-ans/

 

5) Très bon livre LivrJeun

Troisième tome des aventures de Tillô et de sa horde. Un nouveau printemps voit la troupe partir vers le Nord pour trouver de nouveaux terrains de chasse. Après avoir longé le fleuve impétueux qui vient des hautes montagnes où l'on voit le soleil se lever, nos amis traversent son grand affluent pour atteindre les grandes plaines du Nord (bassin parisien). Ils suivent un moment les hommes longs qui transforment les os, ils font route ensemble. Néandertal vient de rencontrer Sapiens ! Langage, coutumes, équilibres sociaux, techniques, beaucoup de choses les séparent. Ensemble ils vont affronter les vautours géants, ils vont échanger leurs savoirs, leur manière de chasser. Mais le plus terrible pour la horde de Tillô sera de découvrir la fourberie des hommes.
L'on retrouve avec plaisir nos néandertaliens. Martial Caroff nous entraîne dans sa formidable fresque historique, maître de la narration, il alterne les scènes de vie, les péripéties du voyage, les suspens de la chasse, de l'affrontement avec les monstres. Le jeune Tillô est toujours aussi futé, réfléchi, respectueux de son groupe et même de ses ennemis : l'un des représentants possibles de notre évolution humaine. 
Le 3e tome garde sa part d'aventures et non des moindres, mais il entraîne le lecteur dans des interrogations beaucoup plus profondes : les rapports homme/femme, la façon de se comporter avec les étrangers, les vaincus, la nécessaire honnêteté dans les rapports humains, comment ne pas se laisser entraîner par la haine ? Le personnage de Tillô peut paraître idéaliste mais les jeunes ont besoin de héros. Tout au long de notre histoire humaine, il y eut des humanistes pour permettre de nouvelles avancées. La horde de Tillô rencontre des groupes très différents, notre histoire est le fruit de toutes ces confrontations, acceptations, partages. 
A noter l'intérêt des précisions de l'auteur, des cartes et des petites silhouettes en noir et blanc qui ponctuent le texte. Un récit haletant mais surtout une réflexion constante pour notre époque pas si sereine...

M. LEBOT

(Comité de lecture LivrJeun, sélection "coup de coeur / très bons livres" Adolescence, mars 2017)

http://livrjeun.bibli.fr/opac/index.php?lvl=etagere_see&id=367

 

6) Tillô 3 : le meilleur !

Des mois qu’on l’attendait, que Petit Monstrou me disait, “mais au fait il n’est pas sorti Tillo 3” et puis finalement je l’ai enfin trouvé dans ma boite à lettres, j’ai sauté de joie mais comme je devais partir je l’ai laissé sur la table de la salle à manger et quand je suis revenue il avait disparu …

Kidnappé par Petit Monstrou ! Il me l’a rendu 24 heures plus tard au prix d’une courte nuit ( je suppose) et il n’en pouvait plus de se retenir de me donner des informations absolument prohibées avant que je n’ai lu moi-même ce petit bijou.

Par ce que Tillo 3 “ les hommes qui transforment les os” il est encore plus fabuleux que les deux premiers dont j’étais déjà archi-fan. Bien entendu on retrouve avec plaisir Tillo et ses amis, hommes ou animaux, on retrouve la tribu et son principal souci : se déplacer pour trouver du gibier. (c’est livre qui donne faim et comme je m’imagine très très mal dépecer un renne et manger sa viande séchée, j’ai boulotté toute une boite de kinder pendant ma lecture).

Cette fois Tillo et sa tribu doivent « sympathiser » avec des hommes longs mais malgré la barrière de la langue, la route ensemble se passe plutôt bien jusqu’à ce que l’autre tribu commette l’impensable : le mensonge et la manipulation.

Ce sont des attitudes totalement étrangères à la tribu de Tillo qui passées la consternation, la stupeur et l’incompréhension devra lutter pour sa survie.

On retient son souffle, on craint pour T'àcro le loup, pour Tillo et bien d’autres, mais au passage, les enfants lecteurs seront amenés à réfléchir sur le mensonge, sur les relations aux autres et c’est là toute la force de Martial Caroff, divertir et faire réfléchir en même temps (pour rappel dans Tillo 2 les enfants avaient pu aborder la tolérance et l’acceptation de la différence ce qui ne ferait pas de mal à certains adultes d’ailleurs).

C’est à partir de 9 ans jusqu’à 12 mais dans ma famille ça couvre trois générations,et  je trouve qu’on devrait trouver la série des Tillo dans toutes les bibliothèques scolaires, car outre la rigueur scientifique dans l’environnement et le quotidien des néandertaliens, on y trouve beaucoup de valeurs absolument nécéssaire au développement de nos enfants et à la construction d’une société saine… ( enfin moins malsaine que l’actuelle donc)

En parlant de  » Série », j’ai un message pour Monsieur Caroff de la part de petit Montrou …

 » Maman il sort quand le 4 ? »

« Il n’y en a pas de prévu mon chéri »

 » Bon ben t’as qu’à dire à l’auteur que des Harry potter y’en a eu 7 alors il pourrait au moins aller jusqu’à 7″.

(Petit Monstrou est persuadé que je connais personnellement tous les auteurs ce qui n’est évidemment pas le cas, même s’il m’arrive de papotter avec deux ou trois auteurEs célèbres na na nère).

Donc cher Monsieur Caroff, vous lachez tout ce que vous avez en cours et hop hop vous vous mettez à rédiger Tillo 4 et 5 etc.

Je pense que vous aurez compris que je suis fan et que je recommande plus que vivement la lecture de ces trois tomes qui attendent leurs petits frères !

Commentaires:

- Avec un tel message, les numéros suivants ne vont pas tarder à paraître…. n’est-ce pas Mr Caroff ! j’y crois ! (Flo)

- Je viens de le lire ,moi aussi j’attends le n° 4 (mamina).

7 mars 2017

Béalapoizon (Vive les pestes)

https://www.vivelespestes.fr/tillo-3-le-meilleur/

Eh ben !  Quel enthousiasme ! Une suite ? Qui sait ..?