Critiques lithologiques

Commentaires extraits de livres, revues, sites et blogs. En cas d'opposition de la part d'un chroniqueur ou d'un organisme à la publication de son texte sur cette page, me contacter. Le passage sera aussitôt retiré ou remplacé par un lien. MC.

 

1) Comprendre la formation et la diversité des roches et des minéraux, tel est le but de cet ouvrage qui commence par des notions élémentaires de géologie et les grandes catégories de roches : magmatiques, sédimentaires, fossilifères, métamorphiques et extraterrestres. Il se termine par deux questions sociétales : les gisements énergétiques et les minerais.

Septembre 2014

Espace des Sciences de Rennes

http://www.espace-sciences.org/explorer/idees-lecture/ou-le-monde-mineral-choisit-il-ses-couleurs-100-cles-pour-comprendre-les-roches-et-les-mineraux 

 

2) Où le monde minéral choisit-il ses couleurs ?

Réponses dans ce beau livre des éditions Quae qui vient de paraître.
Bonne lecture 

Un éclairage simple, précis et ludique sur la formation et la diversité des roches et des minéraux.
Un ouvrage de vulgarisation qui ne suit pas la présentation habituelle des ouvrages sur le monde minéral.
• 100 questions de science (Qu’est-ce que la cristallochimie ?), en phase avec l’actualité (La fin du pétrole pour bientôt ?), amusantes (L’un est rouge de confusion quand son frère n’y voit que du bleu : qui sont-ils ?), insolentes (L’énergie nucléaire : une histoire chaotique pour un avenir radieux ?) ou surprenantes (Comment rendre un sédiment intelligent ?).
• Un texte émaillé d’anecdotes historiques ou littéraires.

Cosinus (Eds Faton)

16 septembre 2014

 

3) Les éditions Quae publient un livre destiné à favoriser la connaissance et la compréhension des différents minéraux, articulé, notamment, autour de cent questions.

Quel vocabulaire pour quelle profession ? Comment se forme un sol ? Qui sont les grands précurseurs de la cristallographie ? Qu’est-ce qu’un magma ? Comment rendre un sédiment intelligent ? Comment se fossilisent les animaux et les plantes ? Que s’est-il passé en Sibérie le 30 juin 1908 ? La fin du pétrole pour bientôt ? Quels gisements pour l’électronique ? Autant de questions auxquelles répond Martial Caroff, dans Où le monde minéral choisit-il ses couleurs ? 100 clés pour comprendre les roches et les minéraux, publié chez Quae, dans sa collection Clés pour comprendre.

Ces questions ne sont pas les seules. Il y en a cent. Pas une de moins. Et, chaque fois, l’auteur y répond avec précision, et parfois humour. Vrai que ce maître de conférences en pétrologie et géochimie magmatique, romancier à ses heures, en connaît sur la question et, profession oblige, sait dispenser ses connaissances avec pédagogie. Dans cet ouvrage de 185 pages, au format raisonnable et qu’il considère comme des « tapas » dans un monde aussi vaste qu’ancien, Martial Caroff entend faire découvrir les mystères des roches et des minéraux. Pour cela, il s’appuie sur cette centaine de questions, dont les réponses sont ponctuées d’anecdotes, toujours au service de l’information concise.

Afin de faciliter la lecture, les questions, ici, sont réparties en dix chapitres : la Terre, les cristaux, les roches magmatiques, les fossiles, etc. Et, comme cette spécialité n’est pas nécessairement dépourvue de termes savants, le livre réserve une place à un indispensable glossaire. Naturellement, les visuels sont omniprésents au fil des pages. Alors, que s’est-il passé en Sibérie, le 30 juin 1908 ? Crash d’ovni ? Explosion en altitude d’un astéroïde de matière noire ? Pas sûr… Réponse page 118.

24 septembre 2014

Romain Rivière

Le Bijoutier 2

http://www.lebijoutier2.com/mieux-connaitre-les-mineraux/

 

4) La collection « Clés pour comprendre » des éditions Quae se caractérise par des titres d’ouvrage souvent originaux : « Mais que fait donc ce gendarme dans mon jardin » nous traite des petites bêtes du jardin, « Un crapaud peut-il détecter un séisme ? » se focalise sur la compréhension des séismes et tsunamis. « Où le minéral choisit-il ses couleurs (100 clés pour comprendre les roches et les minéraux) » nous amène dans le monde des sciences minérales… mais pas que cela ! Car l’ouvrage est clairement un résumé des concepts géologiques, aussi variés que l’érosion des roches, la formation du magma, la classification des fossiles, les impacts météoritiques, le diamant, les substances utiles du sous-sol (mines et carrières), … Le livre permet d’appréhender l’intégralité des sciences de la Terre, dans leurs multiples facettes.

L’ouvrage s’articule en 100 questions, elles-mêmes réparties en 10 unités relativement homogènes, dans un ordre bien choisi : présentation générale de la Terre, les cristaux, les roches magmatiques, les roches sédimentaires, les fossiles, les roches métamorphiques, les roches extraterrestres, les minéraux-roches précieux, les sources d’énergie fossile, les carrières et mines. Chaque question trouve une réponse dans une fiche d’une à deux pages. Le concept est donc très vivant, puisque les réponses sont assez concises. Certaines questions posées sont très originales. Pourquoi les comètes sont-elles potentiellement plus dangereuses que les astéroïdes ? Faut-il une clé ou un trousseau pour entrer dans la maison des granites ? Une planète de diamant ? C’est une blague ? Parmi ces questions figure le titre de l’ouvrage… On y rappelle que le chiffre 7 est sans doute magique en cristallographie. Mais la majorité des questions sont celles classiquement posées, indirectement, dans les ouvrages élémentaires de géologie. Dans ces conditions, l’amateur éclairé sera-t-il quelque peu frustré de n’apprendre que peu de nouvelles informations, puisqu’en une ou deux pages, seules sont exposées les principales généralités.

L’ouvrage veut clairement insérer les sciences de la Terre dans les principaux enjeux de société. Il est ainsi rempli d’anecdotes historiques et de renvois à des situations terre-à-terre. On peut ainsi lire : Mais, au fait, puisqu’il est question de granit(e)s : doit-on ou non mettre un « e » à ce mot ? Eh bien, ça dépend : non, si l’on est carrier ou sculpteur ; oui, si l’on appartient au monde scientifique. Le poète, lui, décidera en fonction du nombre de pieds dont il a besoin pour forger son vers… (p. 11). Dans la dernière partie de l’ouvrage, on rappelle ainsi que le « coltan » (abrégé de colombite et tantalite – minerais de niobium et tantale) sont nécessaires pour la fabrication d’aciers spéciaux et de superalliages, pour des objets aujourd’hui aussi usuels que les téléphones portables… La demande en coltan est source de conflits et de tensions géopolitiques, qui auraient déjà généré plusieurs millions de morts.

L’ouvrage est très bien écrit, dans un style volontairement « direct». Il est illustré de nombreux schémas et photos en couleur… La qualité didactique de ces images est remarquable. Il faut souligner le glossaire, en fin d’ouvrage, pour ceux qui ne sont pas toujours au fait du jargon géologique. On peut recommander ce livre délivrant 184 pages, surtout pour l’amateur débutant de géologie et de minéralogie (cristallographie), en insistant bien sur le fait que le titre de l’ouvrage pourrait tromper plus d’un lecteur davantage averti.

Hohan Yans

Revue des Questions Scientifiques, 2015, 186 (3) : 387-408

 

5) L'objectif est toujours le même : faciliter l'accès à la connaissance de la géologie pour un plus grand nombre. Il faut se féliciter de toutes ces publications et espérer que la géologie sortira de sa confidentialité. Si l'objectif est semblable, l'approche est radicalement différente. Le titre donne déjà le ton. Par le choix de questions susceptibles de se poser l'amateur, l'auteur balaye la discipline assez largement. La maquette est plus moderne, l'illustration abondante est évidemment en couleur. Souhaitons un bon succès à ce nouvel ouvrage.

Max Jonin

Bulletin de la Société géologique et minéralogique de Bretagne, Série D, n°13, 2015 (paru en février 2016)

 

6) J’ai découvert un ouvrage riche, accessible, fournissant de nombreuses informations sur les roches, les minéraux, les cristaux et bien d’autres sujets encore. J’ai appris beaucoup de choses très intéressantes et certaines allusions humoristiques (comme par exemple le titre « Mon précieux…! ») m’ont fait sourire. Pour notre plus grand plaisir, on y trouve des anecdotes littéraires, scientifiques mais aussi relevant des légendes urbaines. Le monde minéral est véritablement fascinant et c’est incroyable le nombre de roches extraterrestres qu’il peut y avoir…

Passionnée par les pierres précieuses, j’ai y trouvé matière à réflexion comme on dit. De plus, de superbes photos, peintures et illustrations d’époque agrémentent ce très bel ouvrage. On y trouve notamment une citation de Rémy Belleux sur la première page qui donne le ton et par la suite, une gravure d’un livre de Buffon et de nombreuses références aux précurseurs de la cristallographie.

Un chapitre complet est dédié aux roches magmatiques poétiquement nommées « filles du feu et des entrailles ». Les explications sont simples, tout est très bien expliqué et l’auteur insère les définitions des termes scientifiques pour plus de clarté. Les faits historiques relatés sont très chouettes à lire, cela confère au livre une atmosphère mystérieuse par moments, de même que les références aux météorites, comètes et astéroïdes.

Je vous le recommande donc si la complexité du monde minéral et les beautés engendrées par notre Terre vous intéresse.

Mélissande

7 mars 2019

https://leparfumdesmots.blog/2019/03/07/ou-le-monde-mineral-choisit-il-ses-couleurs-de-martial-caroff/